Le président de la République a prévu de rester pour un moment. Il n'envisage pas son action autrement et il aura besoin de 10 ans au moins pour tout mettre en oeuvre. C'est pourquoi Emmanuel Macron est obnubilé par la prochaine présidentielle…
AFP

Emmanuel Macron paré pour la prochaine élection présidentielle ?

"On a pas fait tout ça pour un seul mandat", lâchait récemment Stéphane Travert dans les colonnes du Parisien.L'ancien ministre de l'Agriculture confirmait donc ce que nul ne dit mais qui demeure tout de même sur toutes les lèvres : la majorité pense déjà à sa réélection, en 2022. "Il était évident pour nous qu'on ne ferait pas tout en cinq ans", précise d'ailleurs Jean-Marc Borello, que le quotidien régional présente comme un "fidèle parmi les fidèles du président". Et il n'est pas le seul à y penser. Pour Emmanuel Macron, c'est "presque tous les jours", assure un ministre. Le chef de l'Etat n'hésite pas, d'ailleurs, à se projeter bien plus loin que les limites de son premier mandat, rappelle le journal.

Pour autant, il n'est pas sans craintes : l'élection potentielle de Marine Le Pen effraie visiblement beaucoup le locataire de l'Elysée. "Il a envie d'être celui qui arrivera à battre le RN", précise l'un de ses ministres. "Mais le pire pour lui, ce serait d'être battu. Et que l'histoire ne retienne, finalement, qu'il aura été celui dont le quinquennat aura favorisé l'arrivée de Le Pen au pouvoir", poursuit un autre, dans les pages d'Aujourd'hui en France.

Publicité
Publicité

Pour ne pas qu'une telle situation se concrétise, le président multiplie les appels du pied aux maires jugés compatibles avec sa ligne politique. "Il appelle pour prendre la température, savoir comment on sent les choses sur le terrain, l'après européenne", explique d'ailleurs un élu local. Emmanuel Macron cherche, en effet, à se créer un véritable maillage régional. C'est précisément pour cela qu'il a recruté Jérôme Peyrat, un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

Pour l'heure, le chef de l'Etat n'a constitué aucune structure susceptible de planifier sa future campagne. Le président "aime tout laisser ouvert jusqu'à la dernière minute", souligne un de ses proches, mais "cela se prépare dans la tête de ceux qui ont toujours fait de la politique", rappelle un député de la majorité.

Emmanuel Macron : ces questions qui demeurent à l'approche de la présidentielle

"Comme arrive-t-on à avoir une offre politique en 2022 ?", s'interrogent cependant certains députés. D'autres se demandent comment "être utile", précise Le Parisien. Tous, cependant, veulent s'assurer une place dans l'équipe de campagne et se questionnent sur la meilleure stratégie à adopter pour en être.

Publicité

Autant de sujets qui n'ont pas lieu d'être, à croire ce proche d'Emmanuel Macron. "Ceux qui en parlent sont des idiots, ce n'est pas sérieux. Il y a plein de rendez-vous avant", s'insurge-t-il.

"C'est bien de se poser les questions dès maintenant", nuance cependant un des stratèges de l'exécutif. Et il n'est pas le seul à l'estimer : "le président s'intéresse à la manière dont est organisée sa majorité et dont sera constitué le dispositif politique en 2022", poursuit-il.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :