En outre-mer, où plusieurs départements ont été reconfinés, les hôpitaux sont saturés. En métropole aussi, certains départements ont matière à s'inquiéter. La liste.
Covid et hospitalisations : les départements les plus mis à mal

Reconfinera, reconfinera pas ? Plusieurs départs ultra-marins ne se posent plus la question : face à la progression soudaine de l’épidémie, les autorités locales ont préféré la mise sous cloche au simple couvre-feu. C’est le cas de la Martinique comme de La Réunion, observe France Info, mais d’autres zones inquiètent aussi beaucoup le Premier ministre. Plusieurs facteurs expliquent d’ailleurs son angoisse : la situation sanitaire, en Outre-Mer apparaît complexe - “dramatique”, même, de l’aveux de Jean Castex - du fait de son taux d’incidence, de sa couverture vaccinale, de la saturation de ses centres hospitaliers…

En France métropolitaine aussi, un certain nombre de départements voient leurs résidents partir par vagues pour l’hôpital. L’évolution du taux d’occupation, telle que relevée par le site spécialisé CovidTracker (données relevées le 1er août 2021 et comparées à celles de la semaine précédente) a, de fait, de quoi susciter l’inquiétude. Plus de détails à ce propos dans notre diaporama.

Covid-19 : pourquoi les hôpitaux sont-ils moins saturés en métropole ?

En pratique, tout de même, il importe de rappeler que les hôpitaux sont nettement moins saturés en métropole qu’en Outre-Mer. De quoi illustrer, insistent nos confrères, “l’efficacité de la vaccination”. Certes, certains départements du littoral connaissent une explosion de leur taux d’incidence provoquée par les mouvements de masse des vacanciers mais en centre hospitalier, les lits demeurent disponibles. 

"Il y a vraiment une différence, nette, visible, c'est la preuve par l'exemple, entre les populations qui se vaccinent et celles qui ne se vaccinent pas", a déclaré le chef du gouvernement.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.