Ce lundi 27 décembre, le gouvernement se réunira autour d'un nouveau Conseil de défense sanitaire pour établir un plan d'action contre la circulation du variant Omicron. Quelles sont les annonces attendues ? On fait le point.
Covid-19 : quelles sont les mesures envisagées en marge du Conseil de défense ?

100 000 contaminations pour Noël. Ce seuil symbolique a été franchi en France le 25 décembre, alors que le variant Omicron prend de l’importance sur le territoire. Selon le site Covid Tracker, qui permet de suivre l’évolution de l’épidémie en temps réel, on suspecte que la nouvelle souche du virus puisse représenter  jusqu'à 17,7 % des cas positifs dans l’Hexagone. Par ailleurs, près de 70 000 nouveaux cas ont été enregistrés chaque jour cette semaine, soit 33% de plus que la semaine précédente. La plateforme comptabilise également une moyenne de 162 décès hospitaliers quotidiens. 

Face à cette explosion des indicateurs épidémiques, le gouvernement n’entend pas rester les bras croisés. D’après les informations d’Europe 1, l’exécutif se réunira ce lundi 27 décembre à 16 heures à l’occasion d’un nouveau Conseil de défense sanitaire. “Si de nouvelles mesures sont attendues, le conseil servira dans un premier temps à faire un point sur l'épidémie et notamment sur le variant Omicron”, indique le média. Les dernières données liées au Covid-19 devraient être soigneusement étudiées afin d’établir un plan d’action adapté à la situation.

Le nombre de cas a doublé en trois semaines

En trois semaines, le niveau des contaminations a doublé. Le 4 décembre, on enregistrait 50 000 cas par jour, contre 100 000 aujourd’hui. En ce sens, de nouvelles restrictions sont attendues dans l’après-midi. Auprès d’Europe 1, l’infectiologue Benjamin Davido tire la sonnette d’alarme. “La société risque d'être à l'arrêt (...) Vous imaginez bien que si vous avez plus de 200.000 contaminations tous les jours en cinq jours, ça fait un million de Français à l'arrêt", a indiqué le spécialiste. Dans le diaporama ci-dessous, découvrez les restrictions envisagées ainsi que celles qui sont exclues par le gouvernement.

Délai entre la deuxième et la troisième dose

1/5
Délai entre la deuxième et la troisième dose

Selon les informations d’Europe 1, le délai entre la deuxième et la troisième injection pourraît être raccourci de quatre à trois mois. Cette mesure aurait pour objectif d’accélérer la campagne de vaccination.

Période d’isolement des cas contacts

2/5
Période d’isolement des cas contacts

Les cas contacts pourraient être dans l’obligation de s’isoler sept jours, peu importe le variant concerné.

Un test négatif en complément du pass vaccinal

3/5
Un test négatif en complément du pass vaccinal

En plus du pass vaccinal, un test négatif pourrait être demandé pour accéder à certains lieux où les risques de contaminations sont élevés.

Le pass vaccinal validé dès la première dose

4/5
Le pass vaccinal validé dès la première dose

Lors de ce Conseil de défense sanitaire, le gouvernement pourrait décider de rendre le pass vaccinal valide dès la première dose, et non plus sept jours après la dernière.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.