Lundi 6 décembre, le gouvernement s'est réuni à l'occasion d'un Conseil de défense afin de discuter de nouvelles mesures sanitaires pour faire face à la cinquième vague. Si aucun couvre-feu ni fermeture des commerces n'a été décidé, ces possibilités auraient bien été sur la table selon une information du Parisien.
Covid-19 : quelles ont été les restrictions évoquées lors du Conseil de défense ?IllustrationIstock
Sommaire

La cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 déferle sur la France.  D'après les chiffres de Covid Tracker, plateforme permettant de suivre l'évolution de l'épidémie en temps réel, tous les indicateurs explosent. En moyenne, nous enregistrons plus de 42 000 nouvelles contaminations et 107 décès par jour, des données respectivement en hausse de 44% et 54% par rapport à la semaine précédente. Du côté des hospitalisations, la situation se complique également. Le site fait état de 2 351 patients Covid actuellement en soins critiques, soit 29% de plus que la semaine précédente. Face à cette recrudescence des cas, le gouvernement n'a pas d'autre choix que de serrer la vis. 

Covid-19 : des mesures autour des écoles et des discothèques

À l'issue d'un Conseil de défense sanitaire organisé le lundi 6 décembre 2021, le gouvernement a annoncé la mise en place de nouvelles mesures restrictives dans l'espoir d'endiguer la reprise épidémique. Comme le rapporte Le Parisien, les principales décisions de l'exécutif concernent les écoles ainsi que les boîtes de nuit.

"Alors que le taux d’incidence explose chez les enfants, le protocole sanitaire est relevé au stade 3 en primaire, avec à la clé le port du masque dans les cours d’écoles, la limitation des sports de contact et une nouvelle organisation pour le temps de la cantine", précise le quotidien francilien. De leur côté, les discothèques fermeront pour quatre semaines à compter du vendredi 10 décembre. 

Quelles sont les prochaines dates à retenir ?

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.