En France, le coronavirus ne cesse de gagner du terrain. Serait-ce dû à notre "insouciance", ou encore à notre "technique de dépistage" ? Nos voisins européens, inquiets de notre situation épidémiologique, ont la critique lourde.
Covid-19 : les étrangers nous prennent-ils pour des idiots ?IllustrationIstock

L’explosion de nouveaux cas de Covid-19, depuis la fin de l’été en France, fait jaser l’Europe. Près de 25 000 personnes ont été testées positives en 3 jours seulement, et les indicateurs se détériorent un peu plus chaque jour. 7 nouveaux départements ont d’ailleurs été placés en "zone rouge" ce dimanche 6 septembre 2020, par le gouvernement. Bien que la France soit l’un des pays européens où la recrudescence de l’épidémie est la plus forte, avec l’Espagne, les autorités envisagent d'assouplir la "quatorzaine", période d'isolement à laquelle doivent se soumettre les malades et les "cas contacts".

La situation ne rassure donc pas nos voisins européens, d’autant que la plupart des frontières ont rouvert au début de la période estivale. Belgique, Royaume-Uni, Allemagne… Comme le rapporte BFMTV, chacun donne son avis tranché sur notre gestion de l’épidémie, qu’ils estiment non optimale.

Coronavirus : pour l’Allemagne, la France est un "contre-modèle"

L’alliance France-Allemagne ne semble pas vraiment briller dans ce contexte particulier. Nos voisins d’outre-Rhin, où le taux de mortalité est quatre fois inférieur à la France, ont la critique lourde. Paris et la Côte d’Azur ont d’ailleurs été placées en zone à risque par les autorités, fin août. Il est même recommandé aux ressortissants de ne pas s’y rendre. La presse allemande précise que ces préconisations pourraient être élargies à l’ensemble du territoire français.

"Pourquoi, malgré un confinement strict et une épidémie dans un premier temps bien maîtrisée, les chiffres augmentent-ils à nouveau de manière significative ?", se demandait dimanche la radio publique allemande, Deutschlandfunk.

Selon les médias allemands, la responsabilité revient aux jeunes, aux personnes asymptomatiques, et aux voyageurs de retour de vacances. Ils estiment toutefois que la recrudescence des cas est aussi due à une certaine négligence des règles d'hygiène et de distanciation sociale (dont les rassemblements illégaux).

L'épidémiologiste et élu social-démocrate Karl Lauterbach va encore plus loin. Selon lui, la politique française est un "contre-modèle". Le pays "dépasse désormais le seuil critique" et "la deuxième vague arrive massivement", pense-t-il.

Et d’ajouter : "Les jeunes vont mécaniquement contaminer les plus âgés, et ce n'est qu'une question de temps avant que la mortalité augmente à nouveau". C’est pourquoi il demande au gouvernement allemand de tout mettre en œuvre pour éviter de se retrouver dans la même situation. Il conseille "une meilleure ventilation des écoles, une limitation des rassemblements privés, et que les cabinets médicaux et Ehpad soient équipés de masques plus protecteurs".

L’Allemagne n’est toutefois pas le seul pays à juger notre gestion de l’épidémie…

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Covid-19 : quels indicateurs peuvent conduire à un reconfinement au moins local ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.