À La Réunion, la crise sanitaire est si préoccupante que les restrictions se multiplient pour tenter d'endiguer l'épidémie. En métropole, certains départements se trouvent dans une situation similaire, bien que des mesures locales n'aient pas été décidées. Quels sont-ils ?
Covid-19 : les départements où la situation s'aggrave de jour en jour

La vague Omicron n'est plus très loin.  D'après le dernier rapport épidémiologique de l'Agence nationale de santé publique,"74% des tests criblés" au 6 janvier montraient un profil compatible avec cette nouvelle souche du Covid-19 qui gagne progressivement du terrain aux quatre coins de la France. Attention toutefois : cela ne signifie pas pour autant que la page Delta est définitivement tournée, loin de là. En vérité, ce variant est encore majoritaire dans de nombreux départements comme les Landes (93,67%), la Meurthe-et-Moselle (100%) ou encore le Tarn-et-Garonne (100%) selon les chiffres du site Covid Tracker.

L'émergence de ces successeurs du virus que l'on connaissait jusqu'alors est responsable d'une explosion des contaminations et à une forte saturation des hôpitaux aux quatre coins du pays. Selon les informations de France Info, un durcissement des mesures sanitaires serait envisagé à La Réunion, où un couvre-feu est déjà mis en place au moins jusqu'au 23 janvier. " Parmi les options sur la table : celle d'un avancement du couvre-feu à 19 heures, la limitation des déplacements à un certain nombre de kilomètres du domicile, ou encore l'instauration d'un nouveau confinement le week-end", écrit le média. 

"Près de 90% des lits de réanimation étaient occupés la semaine dernière"

Pourtant, la situation sanitaire de La Réunion est similaire à celle de nombreux départements de la France continentale. Comment expliquer que de telles mesures ne soient pas également envisagées dans l'Hexagone ? Entre autres car les hôpitaux sont particulièrement saturés : d'après France Info, "près de 90 % des lits de réanimation étaient occupés la semaine dernière". Quels sont ces départements de la France continentale qui affichent des indicateurs épidémiques plus élevés qu'à La Réunion ? Découvrez-le dans le diaporama ci-dessous.

Pour effectuer ce classement, Planet se base sur les données de Covid Tracker qui recense le taux d'incidence (nombre de personnes testées positives pour 100 000 habitants) et la tension hospitalière, département par département. Pour rappel, si la tension hospitalière est supérieure à 100, cela signifie que les patients Covid occupent plus de lits de réanimation qu'il n'y en avait au début de l'épidémie. 

Eure-et-Loir

1/23
Eure-et-Loir

Dans l’Eure-et-Loir, le taux d’incidence s’élève à 2639 personnes contaminées pour 100 000 habitants, contre 2581 à La Réunion. Du côté des hôpitaux, la tension s’élève à 110%, contre 56% à La Réunion. 

Ain

2/23
Ain

Dans l’Ain, le taux d’incidence s’élève à 2674 personnes contaminées pour 100 000 habitants, contre 2581 à La Réunion. Du côté des hôpitaux, la tension s’élève à 59%, contre 56% à La Réunion. 

Haute-Garonne

3/23
Haute-Garonne

En Haute-Garonne, le taux d’incidence s’élève à 2701 personnes contaminées pour 100 000 habitants, contre 2581 à La Réunion. Du côté des hôpitaux, la tension s’élève à 69%, contre 56% à La Réunion. 

Haute-Corse

4/23
Haute-Corse

En Haute-Corse, le taux d’incidence s’élève à 2762 personnes contaminées pour 100 000 habitants, contre 2581 à La Réunion. Du côté des hôpitaux, la tension s’élève à 150%, contre 56% à La Réunion. 

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.