Les indicateurs de suivi du coronavirus connaissent un frémissement vers le haut. Après avoir baissé très fortement, le taux d'incidence est de nouveau à la hausse dans ces régions.
Covid-19 : les 7 régions où le taux d'incidence augmente

Un frémissement qui n'est pas vraiment bon signe. Les chiffres de ces dix derniers jours commencent à avoir un effet sur les indicateurs de suivi de l'épidémie. Le taux d'incidence, qui était en baisse partout sur le territoire au début du mois de décembre, est désormais en hausse dans sept régions de l'Hexagone. Plus étonnant encore, cette augmentation a lieu dans des régions qui ont été peu touchées par la seconde vague du Covid-19, en tout cas moins que certaines. D'après les derniers chiffres de Santé Publique France, environ 14 500 nouvelles contaminations ont été enregistrées mercredi 9 décembre, beaucoup plus que la veille et l'avant-veille. Ce niveau n'avait pas été atteint depuis la fin du mois de novembre.

Covid-19 : comment expliquer la hausse des indicateurs ?

La tendance à la hausse ne date pas de cette semaine, car la baisse du nombre de contaminations s'est tassée à partir du mercredi 2 décembre, soit il y a plus d'une semaine.  Comment ce léger rebond peut-il s'expliquer ? Médecins et scientifiques n'ont pas encore la réponse à cette question, même si le professeur Eric Caumes a avancé une hypothèse concernant l'ouverture des écoles. Pour d'autres, les Français se seraient peut-être déconfinés depuis le samedi 28 novembre et la première phase du plan du gouvernement. 

Attention, Santé Publique France a aussi modifé ses méthodes de calcul en début de semaine et prend désormais en compte les résultats des tests antigéniques. Ils entrent en jeu pour le taux d'incidence, le taux de positivité et celui de dépistage depuis le mardi 8 décembre. Pourtant, si l'on compare les cartes des mardi 1er et dimanche 6 décembre, la hausse du taux d'incidence est déjà perceptible, bien avant le changement de méthode. Si on regarde cette carte au niveau régional, l'augmentation est moins spectaculaire que pour les départements, mais elle s'observe quand même dans sept régions de France métropolitaine entre le 1er et le 6 décembre. Découvrez lesquelles sont concernées dans le diaporama ci-dessus.

Le Grand-Est - Taux d'incidence au 1er décembre : 131,7 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 144,3

1/7
Le Grand-Est - Taux d'incidence au 1er décembre : 131,7 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 144,3  

La Bourgogne-Franche-Comté - Taux d'incidence au 1er décembre : 174,5 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 176

2/7
La Bourgogne-Franche-Comté - Taux d'incidence au 1er décembre : 174,5 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 176  

La Corse - Taux d'incidence au 1er décembre : 30,5 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 31,6

3/7
La Corse - Taux d'incidence au 1er décembre : 30,5 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 31,6  

La Nouvelle-Aquitaine - Taux d'incidence au 1er décembre : 81,8 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 85,1

4/7
La Nouvelle-Aquitaine - Taux d'incidence au 1er décembre : 81,8 ; Taux d'incidence au 6 décembre : 85,1  

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.