Mardi, dix militants ont été interpellés, soupçonnés d’un projet d’attentat. Il visait des personnalités politiques.

Les services antiterroristes ont interpellé dix personnes ce mardi, soupçonnées d'avoir des liens avec l'ultra-droite et d'avoir fomenté un projet d'attentat visant, entre autres, des personnalités politiques. Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France insoumise, ainsi que Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, figuraient parmi les deux cibles de ce projet. Ils sont accusés par ces militants, "d’être trop complaisants à l’égard de l’immigration, l’islam, ainsi que des lieux de culte musulmans", explique RTL.

Les dix personnes arrêtées pour "association de malfaiteurs terroriste"

Au total, neuf hommes et une femme, âgés de 17 à 25 ans ont été arrêtés pour "association de malfaiteurs terroriste". Ils ont été retrouvés par les services de renseignements en raison de leur lien avec un ancien militant de l’Action Française Provence, Logan Alexandre Nisin, indique RTL. Suivi de très près par les services, l’ancien militant a été arrêté à Tarascon le 28 juin dernier. Il est décrit comme un nationaliste acharné qui aurait collé des affiches racistes sur les murs de Vitrolles, sa ville natale.

Publicité
Le projet d’attentat visait également des migrants ainsi que des mosquées, rapporte LCI, qui précise d’ailleurs que Logan Alexandre Nisin avait déclaré sur la toile, son intention de passer à l’action contre les "blacks", "racailles", "jihadistes" et "migrants".
mots-clés : Christophe castaner

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité