Des traces du Covid-19 ont été détectées dans les eaux usées de Paris. Cette découverte arrive quelques jours après que l'OMS évoque la possibilité d'une transmission du virus dans l'air.
Coronavirus : sa présence dans l’air et dans les eaux uséesIstock

Si en France, l'épidémie semble contenue, la perspective d'une recrudescence des cas n'est pas écartée. Le mercredi 8 juillet 2020, le nouveau Premier ministre Jean Castex annonce être prêt à une seconde vague, mentionnant même un plan de reconfinement partiel sur BFMTV. En effet, le retour des terrasses et la réouverture des frontières ne doit pas faire oublier aux européens qu'ils appartiennent encore au continent le plus touché par la pandémie. Le Monde révèle les résultats du projet "Obépine" destiné à suivre la circulation du virus dans les eaux usées de la capitale puis traitées dans les usines Eau de Paris. Les chercheurs responsables de l'enquête ont déterminé qu'il existait un lien entre le taux de virus présent dans l'eau et le nombre de cas positifs au Covid-19. 

Coronavirus : le virus détectable avant les premiers symptômes

Cette recherche effectuée entre le 5 et le 23 avril 2020 indique que le Covid-19 est présent dans les selles des malades durant la période d'incubation : juste après la contamination et avant même l'apparition des premiers symptômes. Ainsi, les selles contaminent les eaux qui les évacuent. Courant avril, des traces du virus ont été retrouvées dans le réseau d'eau non potable de Paris, dans 4 des 27 points de prélèvements. Par précaution, cette eau n'a plus été utilisée et un mois plus tard, la maladie avait disparu des eaux usées. "Les eaux usées (...) représentent un indicateur épidémique 'avancé' par rapport aux indicateurs 'tardifs' comme les hospitalisations", indique le quotidien français. 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Vaccin anti-Coronavirus : 3 catégories de populations seront prioritaires

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.