De nouvelles mesures mises en place. Pour faire face à l'épidémie du Covid-19, Olivier Véran, ministre de la Santé, a déclaré ce vendredi 6 mars le déclenchement des plans blanc et bleu dans les hôpitaux et les Ehpad. Explications.
Coronavirus : à quoi correspondent les "plans bleu et blanc", déclenchés par le gouvernement ?Olivier Véran, ministre de la SantéAFP

En France, 11 personnes sont à ce jour décédées des suites d'une contamination au coronavirus, depuis fin janvier. 716 cas sont par ailleurs confirmés. Tels sont les derniers chiffres relayés par le ministère des Solidarités et de la Santé. Notre pays constitue d'ailleurs l’un des principaux foyers du virus en Europe, avec l’Italie et l’Allemagne. 

Afin de contenir au maximum l’épidémie Covid-19, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce vendredi 6 mars au soir le déclenchement du "plan blanc" et du "plan bleu", à destination des hôpitaux et des Ehpad, rapporte LCI.

En premier lieu mis en place dans les établissements hospitaliers de Creil et de Compiègne, au cœur du foyer d'infection de l'Oise, le "plan blanc" a été étendu à tout le territoire.

"Nous venons de décider pour l'ensemble du territoire la mise sous tension de l'ensemble des établissements de santé", a indiqué le ministre lors d’une conférence de presse.

Coronavirus : en quoi consiste le "plan blanc"?

Opéré en en cas d'attentat, d'accident grave ou de situation sanitaire exceptionnelle, ce dispositif de mobilisation maximale, date de la loi du 9 août 2004. D’après le site du ministère de la Santé, "chaque établissement de santé est doté d’un dispositif de crise, dénommé plan blanc d’établissement, qui lui permet de mobiliser immédiatement les moyens de toute nature dont il dispose en cas d’afflux de patients, ou pour faire face à une situation sanitaire exceptionnelle".

Ici, le "plan blanc" est prévu pour faire face à l'afflux supplémentaire de patients touchés par le coronavirus. Il permet de réquisitionner des lits et des services (personnel soignant et administratif) pour les accueillir. La déprogrammation de certaines opérations non indispensables est aussi envisageable. Quant aux visites, elles seront également limitées pour les patients. Seule une personne adulte pourra venir les voir à l'hôpital. L’accès aux mineurs est en effet interdit.

Quid du "plan bleu"?

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Vidéo : Coronavirus : 3 gestes simples pour éviter de l'attraper

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.