Emmanuel Macron estime que des Français "n'ont pas compris les messages" et pourrait donc prendre de nouvelles mesures de confinement. L'instauration d'un couvre-feu pourrait en être une.
Confinement : vers l'instauration d'un couvre-feu ?AFP

Restez chez vous ! C’est l’ordre donné aux Français depuis le mardi 17 mars à midi afin de stopper la progression du coronavirus Covid-19 en France. Depuis trois jours, la France est confinée chez elle, ce qui bouleverse le quotidien des Français mais aussi l’ensemble de la société et de l’économie. Désormais, seules quelques sorties, qualifiées d’indispensables, sont autorisées par le gouvernement. Vous pouvez aller faire vos courses, travailler si votre employeur n’a pas d’autre solution et aller aider vos proches qui en ont le plus besoin. Si les sorties pour promener son chien et faire un minimum d’activité physique sont autorisées, certains en ont abusé… Et ont dû payer une amende. Désormais, tout contrevenant à ces nouvelles règles s’expose à une amende de 135 euros, qui peut être majorée à 375 euros. Malgré ces mesures, le gouvernement estime qu’il y a encore trop de monde dans les rues et il vient de tirer les oreilles des Français.

Confinement : "Ils n’ont pas compris les messages"

Emmanuel Macron n’est pas content. En visite à l’Institut Pasteur jeudi 19 mars, le président de la République s’est montré particulièrement agacé par le comportement de certains vis-à-vis du confinement. "Quand je vois que des gens continuent à aller au parc, à se mettre ensemble, à aller à la plage ou à se ruer dans les marchés ouverts, c’est qu’ils n’ont pas compris les messages", a-t-il déclaré devant des journalistes, cité par Le Parisien. Le Premier ministre Edouard Philippe était sur la même longueur d’onde, dénonçant, devant les sénateurs, "la négligence, la légèreté, l’insouciance qu’on voit encore parfois dans nos rues". Même son de cloche du côté du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui a qualifié d’"imbéciles" ceux qui ne respectaient pas les consignes.

Après cet agacement, l’exécutif pourrait donc décider d’agir et de renforcer encore un peu plus le confinement. Un nouveau Conseil restreint de défense, autour d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe, se tient ce vendredi 20 mars. Comme le rappelle Le Parisien, ces réunions ont toujours été suivies d’annonces… Jusqu’à présent rejetée par l’exécutif, la mise en place d’un couvre-feu pourrait-elle être décidée ?

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.