Un homme s'est fait passer pour un policier dans le nord de la France, biais par lequel il aurait agressé sexuellement une vingtaine de personnes. Pour reconnaître un vrai agent de police, voici quelques conseils.
AFP

De plus en plus d'escroquerie aux faux policiers

Il a été mis en examen et écroué. Un homme soupçonné d’agressions et de viols sur une vingtaine de fillettes et d’adolescentes dans la région de Lens est passé aux aveux. Circulant à vélo, il se faisait passer pour un faux policier afin de pouvoir agresser en toute liberté. Sous cette fausse autorité, il en profitait pour procéder à des "palpations" abusives et commettre des attouchements au passage. Tout aussi récemment, à Colmar, une dame a été victime de faux policiers. Alors qu’elle venait d’être escroquée par de faux plombiers qui lui avaient dérobé sa carte bleue ; elle s’est retrouvée face à de faux policiers qui lui ont subtilisé le code de cette même carte bleue ! 

Comme pour l’agresseur sexuel, ils avaient tout de vrais agents, et notamment des vêtements ressemblant à leur supposée profession. Pourtant, cela ne suffit pas pour s’assurer qu’il s’agit effectivement d’un policier assermenté. Des signes et des détails plus précis doivent vous mettre la puce à l’oreille ou au contraire vous rassurer.

La brigade de sûreté urbaine de Colmar a ainsi rappelé que les policiers disposent sur leurs blousons et gilets d’écussons estampillés "police". Tous les agences ont également un numéro de matricule de 12 chiffres qui est visible.

La carte professionnelle des policiers

Mais l'habit ne fait pas le moine... Comme vous l’avez certainement déjà vu dans les films et séries, les agents de police, comme d'autres professions, disposent d'une carte professionnelle. Si un policier frappe à votre porte, vous êtes tout à fait en droit de lui demander de vous présenter cette carte avant de lui ouvrir la porte en grand.

Il sera toutefois nécessaire d’ouvrir l’œil quand même. Depuis 2012, les agents sont équipés d’une nouvelle carte au format bancaire. Elle dispose toujours d’une photo et d’un bandeau tricolore mais aussi d’un marquage "RF" en hologramme, d’un gaufrage en relief ou encore d’une carte à puce visible. En-dessous de la photo se trouve également un hologramme à image variable. Si il y a généralement un écusson pour accompagner cette carte, sachez que c’est uniquement cette dernière qui permet de confirmer l’identité d’un agent.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.