Cédric Jubillar a-t-il changé ses habitudes après la disparition de sa femme ? Une amie du couple, qui connaît bien le trentenaire, vient de faire des révélations auprès de BFMTV.
Cédric Jubillar et "son harem" : les confidences d'une procheAFP

Il continue de clamer son innocence.Cédric Jubillar a été mis en examen le 18 juin dernier pour "homicide volontaire par conjoint", après la disparition de sa femme dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Il nie toute implication et reste présumé innocent. Delphine Jubillar n'a pas donné signe de vie depuis cette date et, dix mois après le début de leur enquête, les gendarmes cherchent toujours à comprendre ce qu'il s'est passé ce soir-là.

La jeune femme est-elle sortie de chez elle en pleine nuit et en plein hiver pour promener les chiens, comme l'a affirmé son mari ? Est-elle partie volontairement sans ses enfants ni aucun effet personnel ? A-t-elle fait une mauvaise rencontre alors qu'elle se promenait seule, en plein couvre-feu ? 

Cédric Jubillar : "Il avait des femmes en ligne tous les soirs"

Si les enquêteurs ont remonté plusieurs pistes dès le mois de décembre, ils en ont rapidement refermé certaines après avoir interrogé les proches de la jeune femme. Pour beaucoup d'entre eux, Delphine Jubillar ne sortait jamais seule les chiens, encore moins la nuit et, surtout, elle ne serait jamais partie sans ses enfants. Pour les gendarmes, il ne fait donc plus aucun doute que le drame s'est joué à l'intérieur, avec l'une des dernières personnes qui l'a vue en vie... Son mari Cédric. 

Dix mois après le début de l'affaire, BFMTV a diffusé lundi 18 octobre un documentaire consacré à la disparition de la mère de famille. Avocats et journalistes y prennent la parole, mais aussi certains proches du couple, qui connaissaient bien Delphine et Cédric Jubillar. Parmi eux, une jeune femme nommée Sandra et qui est présentée comme une "amie virtuelle" du trentenaire. Selon elle, Cédric Jubillar aurait beaucoup changé après la disparition de sa femme : "Il avait des femmes en ligne tous les soirs. Il rigolait avec elles, les appelait. Après il se vantait en disant que pour lui, c’était un peu comme ses prétendantes, c'était son harem". 

Auprès de la chaîne d'informations, Sandra affirme qu'à ce moment-là le trentenaire "vivait sa meilleure vie" : "Chez lui, c'était techno à fond, avec du Rap US. Il recevait des potes, il prenait l'apéro". Entendu par les juges d'instruction le 15 octobre, Cédric Jubillar doit être auditionné sur la nuit du drame le 3 décembre prochain.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.