Interrogé à deux reprises par les enquêteurs, un voisin de cellule de Cédric Jubillar affirme avoir obtenu des confidences de ce dernier sur le soir du drame. Selon les informations de La Dépêche, cet homme est néanmoins connu pour des faits de faux témoignages...
Cédric Jubillar : couteau, portable... Les révélations de son codétenuAFP

Cédric Jubillar a-t-il tué sa femme ? Les enquêteurs en ont acquis l’intime conviction après six mois d’investigations, mais le mari de Delphine Jubillar continue de clamer son innocence. Mis en examen pour "homicide volontaire par conjoint", il nie toute implication dans la disparition de la jeune femme, il y a bientôt treize mois. Le trentenaire est détenu à la maison d’arrêt de Seysses (Haute-Garonne) depuis le mois de juin et a dû répondre à deux reprises aux questions des juges d’instruction sur le déroulé de cette dernière soirée du 15 décembre 2020, en compagnie de son épouse.

Cédric Jubillar : "Il disait être le plus grand cocu de France"

On sait que le couple bat de l’aile à ce moment-là et que Delphine Jubillar a décidé de refaire sa vie avec un autre homme. Pouvant se montrer jaloux ou intrusif – il admet avoir espionné sa femme et surveillé ses comptes en banque – Cédric Jubillar aurait-il appris la vérité ce soir-là ? Il y a trois semaines, sa compagne actuelle, Séverine, a été placée en garde à vue pour des soupçons de "recel de cadavre". Cette audition faisait suite aux révélations d’un codétenu du mari de la disparue. Comme l’explique La Dépêche, l’homme de 35 ans, qui se trouve dans la cellule voisine, est bien connu des services de police pour des affaires d’association de malfaiteurs, de vols, de faux témoignages, d’incendie ou encore de subornation de témoins.

Le 29 septembre, il est entendu une première fois par les gendarmes au sein de la maison d’arrêt de Seysses, puis il est à nouveau auditionné, cette fois en dehors, le 5 octobre. Selon le quotidien local, il aurait expliqué aux enquêteurs que "Cédric a été impressionné par [son] passé carcéral, il disait être le plus grand cocu de France". Il ajoute : "Il a surpris Delphine en train d’envoyer un message à son amant, en récupérant son téléphone dans le salon et il l’a tuée… Il m’a dit, ‘ils n’ont même pas retrouvé le couteau’…".

Les mois qui ont suivi la disparition de Delphine Jubillar, son mari a plaisanté à plusieurs reprises sur le fait de l’avoir tuée ou sur les lieux où il aurait dissimulé son corps. Provocation, blague de mauvais goût ou aveux dissimulés ? Les enquêteurs se posent toujours la question.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.