Arnaques sur Internet : les 5 qui vous guettent en ce moment
Faux ami en danger, faux investissement... Attention, de nombreuses personnes tentent de voler votre argent. Ces 5 arnaques sévissent en ce moment sur Internet, donc soyez très prudent.

Des arnaques de mieux en mieux ficelées. Les escrocs sont partout, aussi bien physiquement que virtuellement. Ils sévissent par téléphone, par SMS, par mail ou directement à votre porte. Faux policiers, faux agents municipaux, faut vendeurs de matelas... Ils sont nombreux à vous faire miroiter une bonne affaire pour vous soutirer en réalité un peu d'argent, ou pire, dérober vos biens les plus précieux.

Arnaques : tout ce dont il faut se méfier sur internet 

Spam vocal, spam par SMS... Vous savez vous méfier de ces sollicitations, parfois très nombreuses. Mais êtes-vous toujours aussi vigilant sur Internet ? A l'heure où tout le monde est connecté, on a peut-être tendance à trop faire confiance à nos interlocuteurs ou aux sites marchands sur lesquels on passe des commandes. Pourtant, les arnaques sont partout : dropshipping, faux site qui a l'allure d'un vrai... Ces conseils vous permettront de ne pas vous faire pirater votre carte bancaire au moment de régler un achat sur Internet. 

En plus de ces techniques pour subtiliser vos coordonnées, les escrocs vous contactent afin de récupérer vos informations personnelles ou carrément une somme d'argent. Bien souvent, ils tentent de vous faire peur pour vous forcer à payer ou jouent sur la corde sensible, vous demandant de l'aide. Parfois, ils vous font aussi miroiter un profit que vous ne pouvez pas refuser. Comme l'explique le site du service public, la tromperie font vous êtes victime peut porter sur plusieurs points : 

  • Le nom : usage d'une fausse identité
  • Faux état : "en prétendant être un professionnel du droit ou de la santé ou en se servant d'une fausse situation de famille comme se dire veuf alors que l'époux est toujours vivant" 
  • "Abus de la confiance attachée à certaines professions, certaines fonctions 
  • Faux document : faux diplôme, fausse facture...

Découvrez, dans le diaporama ci-dessous, les cinq arnaques les plus courantes sur Internet ces temps-ci, pour ne pas tomber dans le piège qu'on essaie de vous tendre.

La fraude au CPF

1/5
La fraude au CPF

Si elle sévit majoritairement par téléphone, l'arnaque au CPF peut aussi se faire par Internet. Méfiez-vous si on vous contacte pour vous proposer une formation, il y a de grands risques qu'elle soit fantôme. N'acceptez jamais d'être inscrit à une formation, peu importe le discours tenu par votre interlocuteur.

La fausse convocation judiciaire

2/5
La fausse convocation judiciaire

Cette arnaque sévit dans vos boîtes mail. Des escrocs vous font croire que vous êtes convoqué par la police ou la gendarmerie à cause de votre supposée consommation de sites pédopornographiques. On vous demande de payer immédiatement une amende. Bien sûr, aucun service des forces de l'ordre ne vous demandera de régler une amende par mail ou sur internet.

La Fraude aux investissements

3/5
La Fraude aux investissements

C'est sûrement une des arnaques les plus dangereuses en ce moment, car il est facile de tomber dans le panneau. La fraude aux faux investissements consiste à vous faire miroiter un profit que vous ne pouvez pas refuser. Bien sûr, votre argent est tout simplement dérobé par des voleurs...

L'arnaque à l'ami en danger

4/5
L'arnaque à l'ami en danger

C'est un grand classique qui continue de faire des victimes. Un de vos amis, proche ou pas forcément, vous contacte sur les réseaux sociaux pour vous demander de l'aide. En vacances à l'étranger, il a besoin d'une grosse somme d'argent pour se tirer d'affaire. En réalité, le compte de votre véritable ami a été piraté par des escrocs, qui récupèreront l'argent.

Voir la suite du diaporama

Le chantage à la webcam

5/5
Le chantage à la webcam

C'est aussi un classique, qui ne se démode pas chez les arnaqueurs. On vous fait croire que votre webcam a été piratée et qu'une personne a donc en sa possession des images de vous compromettantes. Si vous ne voulez pas qu'elles soient publiées sur Internet, vous devez payer une grosse somme.