Les gendarmes mettent en garde contre une escroquerie sur Pet Alert, un réseau de recherche d'animaux perdus. L'objectif est de soutirer de l'argent aux propriétaires.
IllustrationIstock

Arnaque aux propriétaires d’animaux : extorsion d’argent

Vous venez de perdre votre animal de compagnie, prudence ! La gendarmerie du Var a alerté, jeudi 20 septembre, sur une arnaque mise en place sur le réseau Pet Alert pour extorquer des fonds aux propriétaires en détresse. La plateforme d’entraide a été créée sur Facebook afin de faciliter la recherche de chats ou chiens perdus ou fugueurs en y publiant des avis de recherche. Cependant, des personnes mal intentionnées profitent de ce support pour réaliser leur escroquerie.

Le mode opératoire est simple. Les propriétaires donnent leurs coordonnées téléphoniques sur l’avis de recherche publié sur Pet Alert. "Ils sont ensuite contactés par téléphone (SMS ou appel) par une personne affirmant être en possession de leur animal. L'interlocuteur leur demande, quelle somme d’argent le propriétaire de l’animal, est prêt à donner pour pouvoir le récupérer", explique la gendarmerie dans une publication sur Facebook. En réalité, les arnaqueurs ne sont pas en possession de l’animal et souhaitent juste obtenir un versement d’argent.

A lire aussi : Achats immobiliers : attention à cette dangereuse arnaque sur Internet

Arnaque aux propriétaires d’animaux : "une escroquerie au niveau national"

La gendarmerie rappelle que la page Pet Alert est elle-même "victime de cette escroquerie". "Nous ne sommes en aucun cas responsables de cette situation. Ce phénomène existait déjà à l’époque des affiches et s’est intensifié avec l’arrivée des réseaux sociaux. Nous restons dans notre optique de continuer à aider", indique de son côté le réseau Pet Alert cité par 20 Minutes.

Le réseau d’entraide est décliné à travers de nombreuses pages Facebook à l’échelle départementale. Une multiplicité de support laissant présumer, en l’état des investigations, qu’il s’agit "d’une escroquerie au niveau national", selon la gendarmerie du Var.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.