L'arnaque à la séduction ou arnaque aux sentiments est une escroquerie courante sur Internet. Mais quels sont les profils des personnes visées par ces malfaiteurs ?
(Illustration)Istock

Arnaque à la séduction : qui sont les victimes ?

Rencontrer le grand amour sur Internet n’est pas impossible mais ce n’est pas sans risque. En effet, de nombreux escrocs créent de faux profils sur des sites de rencontres ou sur Facebook pour abuser des sentiments de leurs victimes et leur extorquer de l’argent. Mais quel est le profil ciblé par ces usurpateurs ?

Si tous les utilisateurs de ces supports numériques sont des proies potentielles, il y a tout de même des caractéristiques récurrentes. Les victimes sont principalement des personnes de 40 ans ou plus, divorcées ou même veuves qui recherchent une relation sérieuse pour combler leur solitude. Un manque d’affection ou des accidents de la vie sur lesquels les arnaqueurs vont s’appuyer pour commettre leurs méfaits. Les femmes seules de 60 ans et plus sont particulièrement vulnérables.

Il y a peu, une sexagénaire vivant dans le Pas-de-Calais a perdu plus de 5 000 euros à cause d’une de ces "arnaques à l’amour" sur Internet, rapporte La Voix du Nord. D’autres ont plus de chance et débusquent l’arnaque avant de verser le moindre centime. C’est le cas d’une retraitée habitant le Morbihan qui raconte sa mésaventure à la Gazette du Morbihan dont le site actu.fr se fait l’écho.

"Ils arrivent à nous faire croire qu’on est une belle personne et la femme de leur vie. […] Ils ont les bons mots, ceux qui touchent et qui nous valorisent", explique-t-elle. Comme les autres cet arnaqueur joue sur la corde sensible et profite de la détresse affective de son interlocutrice. "Ça fait du bien de se sentir aimée", déclare cette femme de 68 ans qui ne donnera pas un sous et stoppera tout contact.

A lire aussi : Arnaque sur LeBonCoin : près de 200 personnes obtiennent gain de cause

Arnaque à la séduction : des réseaux organisés

Les escrocs submergent leurs victimes d’attention, de compliments et de déclarations d’amour par message afin d’obtenir leur confiance. Les échanges durent parfois plusieurs semaines, un moyen de cerner la psychologie de la personne pour savoir comment et quand leur demander de l’argent.

Souvent en prétextant dans problèmes de comptes en banque, ou de carte bancaires qui les empêchent de se rendre au premier rendez-vous. Pour éviter cela, ils invitent leur nouvel amour a faire l’avance des frais. Ceci grâce à un mandat cash, un virement bancaire ou une carte prépayée PCS.

Ce type de supercherie est une spécialité de réseaux organisés établis en Afrique de l'ouest. Souvent en Côte d'Ivoire ou au Nigéria, ces escrocs sont appelés des "brouteurs". Véritables spécialistes des arnaques sur Internet, ils utilisent la distance géographique avec leur victime pour se protéger contre les sanctions. En effet, elle rend difficile le fait de remonter jusqu'à eux.

Il y a quelques mois déjà, la gendarmerie nationale mettait en garde contre cette pratique sur sa page Facebook.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.