Lourde peine. Accusée du meurtre et du dépeçage de sa collègue de travail en mai 2016 à Toulouse, Sophie Masala a été condamnée ce vendredi 25 octobre à 27 ans de réclusion criminelle. Retour sur un procès hors normes.
Affaire Sophie Masala : le verdict est tombé pour la "démembreuse du canal" IllustrationIstock

Au terme de 5 jours de procès et de 4 heures de délibéré, la cour d’assises de la Haute-Garonne s’est prononcée : Sophie Fryder Masala, surnommée la "démembreuse du canal" a été condamnée ce vendredi 25 octobre 2019 à 27 ans de réclusion criminelle pour avoir tué et dépecé de sa collègue de travail, Maryline Planche, en mai 2016, à Toulouse.

La peine de la meurtrière de 55 ans est assortie d’une obligation d’un suivi médico-judiciaire de 5 ans, rapporte La Dépêche.

Affaire de la "démembreuse du canal" : elle n’a manifesté aucune émotion

À l’annonce du verdict, Sophie Masala est restée de marbre. Elle n’a manifesté aucune émotion. Un peu plus tôt, la réclusion criminelle à perpétuité avait été requise par l’avocat général David Sénat qui n’avait accordé aucune circonstance atténuante à cette femme "manipulatrice, représentant un danger social et entièrement responsable de ses actes".

Réquisition que les jurés, composés de 5 femmes et un homme, n’ont finalement pas suivi. Ils ont toutefois reconnu l’état de vulnérabilité de la victime âgée de 52 ans au moment des faits, discrète et fragile, et souffrant d’une déficience auditive et visuelle importante (elle était quasi aveugle d’un œil). Une circonstance aggravante.

La cruauté a par ailleurs été au centre des débats tout au long du procès. Sophie Masala, cinq jours après avoir tué sa collègue (elles travaillaient toutes deux au sein de la même association d’insertion pour les handicapés, l’Agefiph) à coups de bouteille en verre, l’a démembrée puis à disperser les parties de son corps dans le canal du Midi. Sa tête, a, elle, été conservée dans le jardinet de sa résidence, note 20 minutes."Une forme de barbarie à visage humain", selon l’avocat général pour qui la meurtrière "n’a aucune limite, aucun jugement moral".

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Alaska : une adolescente tue sa meilleure amie pour 9 millions de dollars

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.