Maëlys de Araujo est disparue il y a un an, maintenant. Les enquêteurs cherchent encore à élucider les circonstances de sa mort.
AFP

Affaire Maëlys : comment est-elle morte ?

Ce 27 août marque un triste anniversaire : celui de la disparition de Maëlys de Araujo, il y a un an. Pour rendre hommage à leur fille, les parents ont d’ailleurs décidé d’organiser une marche blanche, rapporte LCI. La dernière audition du tueur autoproclamé, Nordahl Lelandais, remonte au 3 juillet 2018. Depuis, l’enquête se poursuit, mais certaines questions demeurent.

A lire aussi : Affaire Maëlys : un an après, encore des zones d’ombre

Si le maître-chien a été entendu il y a près de deux mois, c’est parce que les juges d’instructions souhaitaient obtenir des réponses précises sur les circonstances exactes de la mort de Maëlys. Et pour cause : les résultats de l’autopsie entrent en contradiction avec les aveux qu’il avait donné précédemment.

L’ancien militaire, qui a avoué avoir tué l’enfant "par accident", a déclaré lui avoir infligé "un coup avec le revers de la main, violent, sur le visage", rappelle Ouest France. Selon lui, c’est ce coup qui aurait brisé la mâchoire de la jeune fille et l’aurait condamnée. Or, le rapport des médecins légistes révèle plusieurs fractures au niveau du crâne ainsi que deux autres à la mâchoire. Comme l’écrivait Planet, aucune n’est jugée mortelle et elles ont toutes été causées avant le décès. "La mort de Maëlys de Araujo ne peut pas être accidentelle. Elle est forcément intentionnelle", assure de son côté Stéphane Bourgoin, écrivain français et spécialiste reconnu dans l’étude des tueurs en séries ainsi que du profilage criminel. Selon lui, "c’est l’avalanche de coups qui a tué la jeune fille".

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.