Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, en charge de l’affaire de la disparition de Maëlys a donné une conférence de presse jeudi soir. Il a notamment livré une chronologie détaillée qui accable le suspect, Nordahl Lelandais. Retour sur une soirée qui a viré au drame.

Nordahl Lelandais, principal suspect dans l‘affaire de la disparition de Maëlys continue de nier les faits. Entendu jeudi par les juges d’instruction au tribunal de Grenoble, pendant près de 8 heures, il a maintenu ses dénégations face notamment à des images et une chronologie de la soirée qui l’accablent.

De la fête à l’angoisse

Ce samedi 26 août, Maëlys assiste avec ses parents à un mariage. Après l’officialisation de l’union dans l’après-midi, les nombreux invités se dirigent vers la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin. Bien volontiers, tout ce petit monde se prête au jeu des photos de mariage, comme le raconte une voisine à FranceInfo. Entre 18 et 22 heures, la fête bat son plein avant de se faire plus tranquille. Au cours de la soirée, selon le suspect, la fillette serait montée dans son véhicule avec un autre petit garçon afin de voir si ses chiens étaient là. C’est en les aidant à redescendre que l’ADN de Maëlys se serait déposé dessus sur la voiture. 

Aux alentours de trois heures du matin, l’ambiance se fait soudainement glaçante, lorsqu’au micro, le DJ de la soirée annonce que Maëlys est introuvable. Les invités qui sont encore là se mobilisent pour fouiller les environs et retrouver la fillette.

Les gendarmes débarquent dès 4 heures du matin.

A cette chronologie de la fête, s’en ajoute une autre détaillée jeudi par le procureur Jean-Yves Coquillat, qui a précisé que les enquêteurs ont arrêté l'heure de la disparition de Maëlys à 2h45. Une datation cruciale pour les investigations, mais contestée par le principale suspect. Selon lui, l’enfant a disparu plus tard. 

Un itinéraire qui pose questions

L’enquête a par ailleurs permis d’établir que le suspect, Nordahl Lelandais, avait fait trois aller-retour, ainsi qu’un dernier aller. Les deux premiers ont eu lieu de 21h49, départ de la salle des fêtes, à 22h08, puis de 22h33 à 23h09, avant donc la disparation de Maëlys.

À 2h46 et 12 secondes : le téléphone de Nordahl Lelandais passe en "en mode avion". Impossible de joindre le suspect ou pour lui de communiquer. Lors de son audition ce jeudi, il a expliqué que c’était pour économiser de la batterie.

À 2h47 : une Audi A3, la même que celui que possède le suspect, passe devant une caméra de surveillance de Pont-de-Beauvoisin. Sur les images, se trouve "une silhouette frêle de petite taille vêtue d’une robe blanche se trouve sur le siège passager avant". C’est la tenue que portait Maëlys le soir du mariage. Ce voyage, Nordahl Lelandais le conteste, il assure être resté à la salle des fêtes dans sa voiture, ayant "un coup de fatigue". Il nie également qu’il s’agit de son véhicule. En revanche, du fait de plusieurs éléments, dont des autocollants et vignette, les enquêteurs sont, eux, persuadés, que c’est belle et bien sa voiture. 

37 minutes plus tard, à 3h24 et 29 secondes : le véhicule est filmé en sens inverse, dans le sens du retour. Cette fois il n’y a plus de silhouette sur le siège passager et le conducteur est seul.  

 

 

À 3h25 et 58 secondes. Le suspect désactive le mode avion de son téléphone. Grâce aux antennes relais, les enquêteurs savent qu’il se trouve à nouveau à proximité de la salle des fêtes.

Finalement à 3h57, le même véhicule que précédemment est à nouveau identifié par les caméras de surveillance dans Pont-de-Beauvoisin. Cinq secondes plus tard, le téléphone de Nordahl Lelandais repasse en mode en avion.

7h06 : Le téléphone du suspect est à nouveau joignable, il se trouve alors dans la zone de Domessin, où habitent ses parents.

Publicité
Samedi après-midi : comme tous les autres invités du mariage, Nordahl Lelandais est entendu par les enquêteurs. Un peu plus d’une demi heure après, de 17h23 et 19h45, le suspect nettoie de manière très précautionneuse sa voiture. Il est filmé à la station de lavage en train notamment de s’attarder sur la porte passager à l’avant. Il emporte avec lui les lingettes qu’il a utilisées.Ce nettoyage, Nordahl Lelandais le justifiera en expliquant qu’il avait prévu de vendre sa voiture.

Jeudi, le suspect a été mis en examen pour ‘’meurtre précédé d’un crime’’, ce crime, c’est l’enlèvement de Maëlys.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité