Approche-t-on du dénouement ? De précieuses informations pourraient-être détenues par les anciennes compagnes de Christian Brueckner.
Affaire Maddie : les troublantes confidences des ex-petites amies du suspectAFP
Sommaire

Va-t-on enfin connaître la vérité sur la disparition de Maddie, 13 ans après les faits ? L’ouverture d’une enquête en Allemagne pour meurtre, par le parquet de Braunschweig, pourrait y amener. Le lancement conjoint d’un appel à témoins mercredi 3 juin a permis de récolter différents témoignages. La vie passée de Christian Brueckner, 43 ans, pédophile et violeur multirécidiviste qui aurait avoué l’enlèvement de Madeleine McCann, est également passée au crible.

La police a d’ailleurs retrouvé une de ces ex-petites amies, lorsque le délinquant sexuel, condamné à plusieurs reprises, vivait au Portugal.

Affaire Maddie : la sortie de prison de Christian Brueckner redouté

Interrogée, la femme, qui vit toujours au Portugal avec ses deux enfants, a accepté de coopérer. Non suspectée à ce stade de l’enquête, elle pourrait cependant détenir d’importantes informations. Si les échanges avec les autorités sont restés secrets, l’ex-compagne a confié redouter la sortie de prison de Christian Brueckner, rapporte le journal britannique The Sun.

Une ancienne collègue du suspect en 2014, Lenta, a quant à elle précisé que ce dernier était entré dans une colère noire, lorsqu’elle lui avait parlé de la disparition de la petite fille. Il lui aurait même indiqué qu'elle était "morte et que c'était une bonne chose". Il aurait ajouté, sans avouer sa culpabilité, qu'il était facile de faire disparaitre un corps, précise quotidien allemand Bild."Les cochons aiment bien manger la chair humaine", aurait-il détaillé.

Par ailleurs, une autre petite amie serait activement recherchée. Elle pourrait être un témoin crucial.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.