À Orvault, en Loire-Atlantique, la soif de l'or aura fait perdre la tête à Hubert Caouissin. Persuadé que son beau-frère lui cachait un trésor, il l'a tué ainsi que sa femme et leurs deux enfants à coups de pied de biche. La cour d'assises de Nantes se plongera dans les détails sordides de cette affaire dès ce lundi 21 juin.
Un quadruple meurtre pour des lingots d'or : le mobile introuvable du meurtrier des Troadec

« Je ne voulais pas leur faire de mal, je voulais juste avoir des infos sur le trésor », explique en préambule de ses aveux Hubert Caouissin, technicien des arsenaux de Brest de 46 ans. Ce 5 mars 2017, en garde-à-vue, il déroule avec une précision chirurgicale et sans émotion le récit du quadruple meurtre qu'il a commis deux semaines plus tôt et s'en explique. Dix-sept pages d'audition fourmillant d'effroyables détails sur le massacre de Pascal Troadec, de sa femme Brigitte et de leurs deux enfants, Charlotte et Sébastien âgés respectivement de 18 et 21 ans.La conséquence de relations familiales détestables ayant pour origine l'existence d'un trésor légendaire. Des pièces et lingots d'or que Pascal, le beau-frère d'Hubert Caouissin, aurait dérobés et conservés pour lui seul, sans intention de le partager avec sa sœur Lydie. Une situation obsédante vécue par le meurtrier et compagnon de Lydie, comme une injustice insupportable et qui aurait conduit au drame…L'affaire débute le 23 février 2017 lorsqu'une des sœurs de Brigitte, alerte la police, inquiète du silence anormal de son aînée depuis une semaine. Sur place, dans le pavillon des Troadec à Orvault, en périphérie de Nantes,...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !