DECRYPTAGE - Le président américain a fait part mardi 21 avril de sa volonté de "suspendre temporairement" l'immigration aux Etats-Unis pour "protéger les emplois" des Américains et lutter contre l'épidémie. Une mesure qui lui permet également de garder un pied dans la course à la Maison Blanche.
Suspension de l'immigration : "Trump a perdu du crédit sur l'économie, dès lors il joue à fond la carte identitaire"

Fermer (un peu plus) les frontières pour lutter contre "l'ennemi invisible" que représente le Covid-19 et "protéger les emplois" des Américains. C'est la décision prise mardi 21 avril par Donald Trump, le président américain envisageant de signer un décret pour suspendre "temporairement" l'immigration. Une décision radicale, aux effets incertains et non dénuée d'intérêts électoralistes.

Si le magnat de l'immobilier n'a pas encore dévoilé les contours de ce décret qui - selon le Washington Post - pourrait être signé ces prochaines heures, les chiffres officiels permettent d'ores et déjà de savoir combien de personnes seraient impactées. Le pays ayant déjà suspendu en mars l'octroi de visas, seraient désormais visés ceux demandant un visa d'immigration ou une carte de résident permanent ("green card"). Soit plus d'un million de personnes : durant l'année budgétaire 2019, 462.000 visas d'immigration et près de 577.000 (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !