Frédérique Rolet, la secrétaire générale du syndicat a essayé de rassurer les élèves et les parents, à deux jours de la date officielle de publication des résultats du bac. 

Les enseignants qui retiennent les notes du baccalauréat "n'ont pas envie de compromettre réellement le baccalauréat", a assuré sur franceinfo mercredi 3 juillet Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU, le principal syndicat de l'enseignement du second degré. Plusieurs assemblées générales ont décidé mercredi de reconduire la retenue des notes jusqu'au lendemain, alors que le ministère a rallongé de 24 heures le délai laissé aux enseignants pour saisir les notes. Frédérique Rolet estime que 25% des candidats aux différents baccalauréats sont concernés par la retenue des notes.

franceinfo : La poursuite ou non du mouvement est décidée par les assemblées générales locales. N'y a-t-il pas un risque de donner une impression de pagaille ?

Frédérique Rolet : Pas vraiment, parce que ces assemblées générales viennent après toute une série d'actions que le Snes-FSU avait lancées depuis près d'un an sur la réforme du lycée et du bac. Comme le ministre s'est bien gardé de répondre sur quoi que ce soit et de reconnaître les problèmes que posait sa réforme, les collègues en arrivent à ces extrémités. C'est souvent malgré eux, mais...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France