JUSTICE - La maire de Paris a été entendue ce lundi comme témoin au procès des attentats de janvier 2015. Une majorité des avocats de la défense s'y était opposée et a quitté la salle d'audience en signe de protestation.
Procès des attaques de janvier 2015 : "Les noms des accusés, je ne souhaite pas les connaître", admet Anne Hidalgo

D'une voix triste et posée, monocorde, dans son tailleur pantalon noir, Anne Hidalgo, est venue témoigner ce lundi devant la cour d'assises spéciale. Citée par Me Patrick Klugman, avocat de plusieurs parties civiles dont SOS Racisme et ancien adjoint à la Ville de Paris, l'édile a raconté comment elle avait appris les tragédies successives des 7, 8 et 9 janvier 2015 et comment elles les avaient "gérées".

Ainsi, le 7 janvier, elle formulait ses vœux aux élus quand elle a pris connaissance de l'attaque dans le 11e. "J'ai décidé de me rendre immédiatement sur les lieux. J'étais devant l'immeuble de Charlie Hebdo vers midi, les lieux n'étaient pas encore sécurisés.", relate-t-elle. "Nous nous sommes retrouvés avec François Hollande et Bernard Cazeneuve, c'était la sidération. Nous ne savions pas qu'il y avait des morts(...) J'ai croisé le procureur de la République François Molins, son regard était livide, je croiserai ce même regard le 13 (...)

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !