Les autorités ivoiriennes ont lancé le 23 décembre 2019 un mandat d'arrêt international contre l'ancien Premier ministre et ex-président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro. Il est le premier candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2020.
Présidentielle en Côte d'Ivoire : la guerre est déclarée entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro

Les élections présidentielles de 2020 s'annoncent tendues en Côte d'Ivoire. Après l'expulsion de la Suisso-Camerounaise Nathalie Yamb, la conseillère de Mamadou Coulibaly, chef du parti d'opposition Liberté et démocratie pour la République (Lider) pour "activité incompatible avec l’intérêt national" , c'est au tour de Guillaume Soro, ancien Premier ministre et ex-président de l'Assemblée nationale qui a annoncé sa candidature au prochain scrutin présidentiel, de faire l'objet d'un mandat d'arrêt international. Il a été émis le 23 décembre 2019 par les autorités ivoiriennes alors que Guillaume Soro, président du mouvement citoyen Générations et Peuples Solidaires (GPS), était attendu en Côte d'Ivoire par ses partisans.

Une information judiciaire a été ouverte contre le responsable politique "pour présomptions graves de tentative d’atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national, de recel du détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux", selon le procureur de la République Richard Adou qui s'est exprimé sur les antennes de la télévision nationale. Quinze personnes proches de Guillaume Soro,...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !