Attaqué pour ses prises de positions contre le mariage homosexuel, Jérôme Dubus se retire de la campagne de La République en marche pour les municipales à Paris.
Municipales : à Paris, un ancien de La Manif pour tous écarté des listes d’Agnès Buzyn

Sur la photo, il aurait dû figurer juste à côté d’Agnès Buzyn, en tant que deuxième ou quatrième de liste. Mais Jérôme Dubus, 57 ans, n’apparaît finalement pas sur le cliché de la candidate de La République en marche (LRM) et de ses colistiers du 17e arrondissement, pris dimanche 23 février dans le quartier des Batignolles. A quelques jours du dépôt des listes pour les élections municipales, il a été décidé, « d’un commun accord », que cet élu de Paris, ancien secrétaire national de l’UMP, ne serait pas candidat dans son arrondissement, ni dans un autre. Il quitte la campagne, alors qu’il avait été investi le 5 février par le parti présidentiel.

« Depuis quelques jours, je suis l’objet d’un harcèlement sur les réseaux sociaux, à la suite de deux messages anciens postés en 2013 et qui, avec le recul, peuvent être jugés maladroits, explique Jérôme Dubus. J’ai même reçu des menaces téléphoniques. Ce déferlement risquait de nuire à la campagne d’Agnès Buzyn. J’ai besoin, en outre, de pouvoir exercer mon activité professionnelle de façon sereine. J’aurais pu combattre, m’expliquer. Mais en conscience,...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !