CAMPAGNE - L'ancienne ministre de la Santé a affirmé lundi n'avoir pas eu de contact avec la mairie de Paris sur un éventuel plan d'action contre le coronavirus lorsqu'elle était au gouvernement. Une affirmation aussitôt démentie par l'équipe de campagne d'Anne Hidalgo, preuve à l'appui.
Municipales à Paris : attaquée par Buzyn sur le coronavirus, Hidalgo publie une lettre de l'ex-ministre saluant son action

Si l’épidémie de coronavirus se rapproche de la France, avec le nord de l’Italie en état d’alerte, les élections municipales aussi ne sont plus très loin. Lundi 24 février, la gestion du Covid-19 a donné lieu à une passe d’armes entre Agnès Buzyn et Anne Hidalgo, toutes deux candidates à la mairie de Paris.

C’est l’ancienne ministre de la Santé qui a dégainé dans la matinée, en estimant au micro d’Europe 1 que les agents municipaux de la capitale ne sont pas préparés. La candidate LREM a par ailleurs affirmé n’avoir eu aucun contact direct avec la mairie de Paris, lorsqu’elle était au ministère, sur un éventuel plan de confinement de la capitale.

Un mensonge, a répondu Emmanuel Grégoire, premier adjoint et directeur de campagne d’Anne Hidalgo. "Fin janvier, la maire avait elle-même saisi la ministre pour lui poser un certain nombre de questions sur les dispositifs à mettre en œuvre. L’ex-ministre semble oublier, mais elle lui a (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !