Plusieurs centaines de Français devaient assister au "Crunch", samedi près de Tokyo. Mais le typhon Hagibis a bouleversé tous leurs plans.
Mondial de rugby : fatalistes et désabusés, les supporters français ont "les boules" après l'annulation de France-Angleterre

"J'ai les grosses, grosses boules..." Jérôme Liabeuf était à l'aéroport de Roissy, prêt à embarquer, quand il a décroché son téléphone. "Là, je m'apprête à monter dans un avion, me farcir douze heures de vol. Tout ça pour quoi ? Pour rien. Une fois à Tokyo, on ne verra que notre chambre d'hôtel !"

Ça se voit et ça s'entend : le Lyonnais ne digère pas l'annulation du match Angleterre-France, prévu samedi, en raison du puissant typhon Hagibis qui doit toucher la capitale japonaise et sa région ce week-end. "Une décision justifiée par les risques encourus en termes de sécurité", ont pourtant expliqué les organisateurs de la Coupe du monde de rugby, lors d'une conférence de presse, jeudi 10 octobre.

 

Trois ans que Jérome Liabeuf et ses frères avaient calé cet aller-retour express au Japon. Une escapade de quatre petits jours, avec comme point d'orgue le fameux Crunch entre le XV de France et celui de la Rose. "Et voilà, lâche-t-il, désabusé. II faut que ça tombe pile sur ces dates-là..." C'est que le voyage a un coût. Entre le vol, l'hébergement et les places, chacun a déboursé pas moins de 2 500 euros. "Ce n'est quand même pas une petite...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !