C'est inédit : une exposition se penche sur le sort des prisonniers de la Première Guerre mondiale, en Europe mais aussi partout dans le monde. A découvrir jusqu'au 15 décembre au Mémorial de Verdun.
Les 7 millions de prisonniers de la Grande Guerre pour la première fois au cœur d’une exposition au Mémorial de Verdun

On a parlé des morts, des combats, mais rarement des prisonniers. Et pourtant jamais un nombre aussi élevé de soldats n’avait été capturé avant la Première Guerre. Près de 7 millions partout dans le monde. En partenariat avec le Comité international de la Croix-Rouge, le Mémorial de Verdun se penche sur leur sort dans cette grande exposition inédite.

La carte est impressionnante : un planisphère recensant tous les lieux de détention des prisonniers de guerre durant le premier conflit mondial. Des points rouges à profusion qui montrent bien l’ampleur de ce phénomène nouveau pour l’époque et auquel aucun des belligérants n’était préparé. Les soldats capturés par l’ennemi n’ont jamais été aussi nombreux. En 1918, les Allemands à eux seuls détiennent 2,5 millions de prisonniers.

Le rôle des organisations humanitaires

L’exposition du Mémorial s’intéresse au sort de ces hommes, leur cheminement vers le pays de leur captivité, la vie dans les camps, le travail, les moments de détente, jusqu’à leur libération et le retour au foyer, grâce à l’extraordinaire travail de recensement des organisations humanitaires.

Objets de collection,...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !