Les financements dédiés au grand âge permettront notamment de créer des postes en Ehpad et d'instaurer un « tarif plancher » horaire.
Grand âge : un plan de « plus de 400 millions d’euros » en 2022Istock

Le gouvernement met la main à la poche pour s’attaquer à la problématique de l'autonomie du grand âge, « l’un des défis collectifs parmi les plus importants à relever ». En déplacement en Saône-et-Loire pour rencontrer des aides à domicile et des résidents d’un Ehpad, ce jeudi 23 septembre, Jean Castex a annoncé de nouveaux financements à destination de ce secteur stratégique de la santé. « Nous avons sous-investi dans l’attractivité et l’efficience de notre système de santé et médico-social », a-t-il reconnu lors de sa conférence d’une presse.

Pour y remédier, le gouvernement va débloquer en 2022 « plus de 400 millions d’euros » de financements nouveaux pour le grand âge, via notamment des créations de postes en Ehpad. Sur ce total, 240 millions d'euros seront fléchés vers les services d'aide à domicile pour les personnes âgées. Un « tarif plancher » sera également instauré. Alors qu'actuellement la prise en charge diffère d'un département à l'autre, les prestataires percevront désormais au moins 22 euros par heure d'intervention, partout en France. Actuellement, « plus de la moitié des heures effectuées (...) sont rémunérées sous ce niveau » de 22 euros, a pointé Jean Castex. 

Des postes supplémentaires pour mieux s’occuper du grand âge

Les services d'aide à domicile pourront en outre prétendre à un financement complémentaire de trois euros de l'heure, s'ils s'engagent dans une...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >