LIBAN - Le président libanais, Michel Aoun, a affirmé, ce vendredi 7 août, que la terrible explosion au port de Beyrouth est due "soit à la négligence, soit à une intervention extérieure", évoquant l'hypothèse "d'un missile".
Explosions de Beyrouth : le président libanais évoque "la négligence"... ou "un missile"

"Il est possible que cela ait été causé par la négligence ou par une action extérieure, avec un missile ou une bombe." Alors que le monde entier cherche encore la cause des explosions qui ont fait plus de 150 morts à Beyrouth, le président libanais, Michel Aoun, violemment critiqué par la population dénonçant l'incompétence des autorités et la corruption, s'est exprimé à ce sujet ce vendredi 7 août, lors d'un entretien avec des journalistes retransmis à la télévision, trois jours après la catastrophe. Michel Aoun rejette toute enquête internationale C'est la première fois qu'un responsable libanais évoque publiquement une piste extérieure dans cette affaire, les autorités ayant affirmé jusqu'à présent qu l'explosion avait été provoquée par un incendie dans un énorme dépôt de nitrate d'ammonium. Le chef de l'Etat, âgé de 85 ans, a ajouté avoir "personnellement" demandé le jeudi 6 août au (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !