PATRIMOINE - Le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative, a jugé irrecevable le pourvoi du département de Dordogne, scellant la victoire des défenseurs de l'environnement et du patrimoine. Il n'y aura donc pas de contournement routier à Beynac-et-Cazenac.
Dordogne : le projet de contournement routier de Beynac-et-Cazenac définitivement enterré

Des tonnes de béton coulées pour rien. Le Conseil d'Etat a mis fin lundi à la saga judiciaire du contournement routier de Beynac-et-Cazenac, en Dordogne. Jugeant irrecevable le pourvoi du département, promoteur de ce projet qui divise les habitants depuis près de 30 ans, la plus haute juridiction administrative a estimé que les arguments avancés par son président, le socialiste Germinal Peiro, n'étaient pas admissibles.

"C'est un immense gâchis", commente au micro de TF1 le maire de Beynac-et-Cazenac, Serge Parre, qui y était favorable. Ce projet controversé de rocade de contournement de 3,2 km, pour un coût de 32 millions d'euros, devait permettre, selon ses promoteurs, de réduire la circulation routière dans un village touristique de 550 âmes, très fréquenté l'été et situé au pied d'une forteresse classée du XIIe. Les constructions vont être démolies Les travaux ont débuté en février 2018 avant d'être stoppés net un an plus tard, était au point (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !