AUX CHAMPS - Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a lancé mardi matin un "appel à l'armée de l'ombre des hommes et des femmes qui n'ont plus d'activité" pour aider les agriculteurs. Un site a été lancé pour ceux qui veulent proposer leur main d'œuvre. Déjà 40.000 candidats sont inscrits.
Déjà 40.00 candidats pour aller travailler dans les champs, mais de nombreuses questions

40.000 candidats, en 24 heures. L’appel à mobilisation fonctionne, pour l’instant. Cela suffira-t-il au monde agricole ? Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a lancé mardi matin un "appel à l'armée de l'ombre des hommes et des femmes (qui) n'ont plus d'activité" en raison de la crise liée au Covid-19, les invitant à "rejoindre la grande armée de l'agriculture française". En ce printemps, le secteur est en effet en quête de main d'oeuvre pour des multiples travaux, allant de la récolte des fruits et légumes, aux semis de printemps ou à la taille de la vigne et des arbres fruitiers.  Une façon pour le gouvernement d’appuyer l’appel à l’aide des agriculteurs, relayés par la FNSEA, le principal syndicat du secteur.  Au premier bilan, mercredi, les bonnes volontés commencent donc à répondre présent. D’après Jérôme Volle, viticulteur en Ardèche et président de la commission emploi à la FNSEA, "plus de 40.000 personnes se (...)

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !