Dans sa nouvelle création, la réalisatrice et actrice interprète le rôle principal d'une quadragénaire névrosée mais en voie de transformation.
Dans « Work in Progress », Abby McEnany incarne une lesbienne burlesque et complexée

CANAL+ SÉRIES - À LA DEMANDE - SÉRIE

Work in Progress – dont, au moment où ces lignes sont écrites, nous n’avons pu voir que les trois premiers épisodes – trouve les ressources de son récit dans un milieu lesbien, plutôt sous-représenté dans les séries en regard des personnages gays masculins qui y abondent, solitaires, intégrés, en couple ou en groupe.

The L Word (2004-2009) et sa suite, The L Word : Generation Q (2019), ont certes marqué mais il leur a été reproché leur esthétisation glamour et chic. A l’opposé, Orange is the New Black (2013-2019) a posé sur les relations sexuelles et sentimentales entre prisonnières un regard trash et provocateur qui était loin d’être formaté pour l’éventuel désir hétérosexuel masculin…

Work in Progress, créée par Abby McEnany (qui y tient de surcroît le rôle principal, largement autobiographique) et Tim Mason, n’est pas non plus destinée à ce regard-là. Ainsi que McEnany l’a déclaré au Guardian du 4 décembre : « Quand les mecs rêvent de lesbiennes, ce n’est pas à moi qu’ils pensent… »

Sexualité fluctuante

Abby, 45 ans, cheveux courts et...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !