Fleuron de l'industrie tricolore, Renault était déjà en difficulté avant la pandémie de coronavirus. Pour l'aider à traverser la crise, l'État se porterait garant d'un prêt bancaire de cinq milliards d'euros.
Coronavirus : Renault pourra compter sur l'aide de l'État

Après l'affaire Ghosn et une année noire en 2019, Renault espérait se réinventer grâce à sa marque Dacia, ses voitures bon marché et sa voiture électrique Zoe. Mais le Covid-19 n'a pas épargné le groupe au losange. En effet, ses ventes ont reculé d'un tiers depuis le début de l'année et son chiffre d'affaires a chuté de 20%. Pour faire face à la crise, l'État s'engage à lui octroyer un prêt bancaire de cinq milliards d'euros. Un coup de pouce que certains syndicalistes ont du mal à comprendre.Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 25/04/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 25 avril 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !