ÉMOTIONS - Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015, qui avaient fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, la France continue de vivre avec une menace permanente, entre insécurité et vigilance. Et quand un événement traumatique s'invite dans l'actualité, certains parents se sentent parfois démunis : comment faut-il réagir avec les enfants ? On a posé la question au pédopsychiatre Jacques Dayan et au psychologue Jean-Luc Aubert.
Commémorations du 13-Novembre : comment parler de tels événements traumatiques avec ses enfants ?

Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, une journée nationale en hommage aux victimes du terrorisme sera instaurée, pour la première fois en France, le 11 mars 2020 (en même temps que la journée européenne des victimes du terrorisme). Une décision annoncée par Emmanuel Macron en février dernier, et officialisée ce week-end par un décret publié au Journal Officiel, qui illustre parfaitement les résultats d'une enquête de l'Observatoire B2V des Mémoires, menée par l'Ifop* au début de l'été. Elle montrait en effet que pour 74% des sondés, ces événements constituent la situation traumatique à laquelle il est le plus difficile de faire face aujourd'hui. "C'est à partir des attentats que les Français ont pris conscience de la notion de traumatisme psychique", indiquait au moment de la publication de l'enquête l'historien Denis Peschanski, l'un des membres du conseil scientifique de l'Observatoire. 

Depuis, l'actualité ne cesse de (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !