Selon un rapport du Sénat, un quart seulement de la population française vivant outre-Manche a demandé à ce jour un statut de résident permanent auprès du Home Office
Brexit: les Français pas pressés de demander un statut de résident au Royaume Uni

Le Sénat tire la sonnette d’alarme ! A la date du 30 septembre 2019, seuls un peu plus de 70 000 Français vivant au Royaume-Uni avaient effectué la démarche de s’enregistrer en ligne auprès du Home Office, le ministère britannique de l’Intérieur, pour demander le statut de résident permanent. C’est-à-dire un quart du total installé outre-Manche. « Un grand nombre de nos compatriotes, bien que préoccupés par la situation, continuent d’adopter une attitude relativement attentiste, estimant que la procédure pourrait ne pas être nécessaire », déplore le sénateur Jean-Pierre Grand. Or, quelle que soit l’issue, rappelle-t-il avec Rachid Temal, son co-rapporteur de la commission des affaires étrangères du Sénat, les résidents européens doivent le faire avant le 31 décembre 2020 en l’absence d’accord de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ou avant le 30 juin 2021 en cas d’accord. Au risque de se retrouver dans l’illégalité.

« Mobilisation forte ». Destiné aux personnes résidant d’une manière continue dans le pays depuis au moins cinq ans, l’« EU settled statut » doit permettre à ses bénéficiaires de continuer à...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !