Le sport, autre victime de la crise sanitaire. Certains sponsors se désengagent, ou adaptent leur stratégie. C'est le cas, en particulier, des firmes automobiles.
Avec la crise du coronavirus, les sponsors automobiles revoient leurs partenariats avec le monde du sport

Toutes les grands marques automobiles ont signé des contrats avec des fédérations, des compétition, des clubs ou mêmes des stars du sport. Comme les banques, les assurances, ou les fabricants de montres, elles font partie des grands partenaires majeurs du sport.

Mais si en temps de crise, la communication est le premier secteur qui subit des coupes budgétaires, pour Magali Tézenas Du Montcel, déléguée générale de Sporsora, organisation professionnelle qui regroupe des acteurs de l’économie du sport, les partenariats à long terme ne peuvent pas être résiliés. "Annuler une campagne de publicité, c'est assez facile. Mais un contrat de sponsoring, plus un partenariat, ce sont des contrats qu'il est difficile de rompre."

L’exemple du Tour de France

La marque Skoda est engagée avec la Grande Boucle depuis 2004. Alors cette année, même si le constructeur ne sera pas présent dans la caravane publicitaire, il n'est pas question de remettre en cause le contrat qui court jusqu’en 2023, clame Paul Barrocas, directeur de communication de Skoda France. "Hormis la caravane, tout le reste demeure à équivalence. C'est un investissement extrêmement lourd, mais quand...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !