RAPPEL - Plusieurs Français sont morts ce dimanche 9 août au Niger dans une attaque perpétrée dans la réserve animalière de Kouré. Elle rappelle que la menace terroriste reste élevée sur tout le territoire nigérien, et plus globalement au Sahel.
Au Niger, des attaques terroristes depuis dix ans

C’est à une centaine de kilomètres à l’est de Niamey, dans la région de Kouré, que huit personnes -six Français et deux Nigériens- ont été tuées ce dimanche 9 août 2020 par des hommes armés. Il s'agit de la première attaque contre des occidentaux dans cette zone depuis qu'elle est devenue une attraction touristique en raison de la présence de girafes, il y a une vingtaine d'années. Elle n'était donc pas encore classée en zone rouge.

Ces dernières années, le Niger a en revanche été victime de nombreux actes terroristes, notamment à l'encontre de Français. En 2011, Vincent Delory et Antoine de Léocour, deux jeunes de 25 dans, avaient été tués à l'issue d'une opération menée par la garde nationale nigérienne et coordonnée par des militaires français à la frontière du Mali pour les délivrer. Les deux hommes s'étaient retrouvés au Niger pour un heureux événement, le mariage d’Antoine. Mais le soir (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !