Le journaliste, capitaine au long cours de l'émission la plus podcastée de France Inter, revient pour « Le Monde » sur un succès qu'il entend désormais décliner à la télévision. Premier épisode ce soir : « Présidentielle de 1995 : un scandale d'Etat ».
Après la radio, « Affaires sensibles » et Fabrice Drouelle font leur rentrée sur France 2 et au théâtre

FRANCE 2 – LUNDI 20 SEPTEMBRE À 23 HEURES – ÉMISSION

Lancée en 2014, « Affaires sensibles » est l’émission la plus podcastée de France Inter. L’émission fait sa rentrée au théâtre et à la télé. Fabrice Drouelle explique pourquoi.

Votre émission-phare de la radio publique revient sur les grandes affaires de la seconde moitié du XXe siècle. Son ADN a-t-il évolué ?

Dès le départ, Christophe Barreyre [qui produit « Affaires sensibles »] et moi-même avions à cœur de jouer l’éclectisme. Nous avons pris soin d’alterner affaires politico-judicaires, culturelles et faits divers – qui représentent 15 % à 20 % de nos sujets. Pour le reste, l’émission n’a bougé ni dans son format ni dans son esprit. Anecdote : pour en avoir changé le générique cette année, sachez qu’on frise la pétition ! Plus sérieusement, je crois qu’il y a une fidélité de nos auditeurs à l’atmosphère de l’émission. Il y a un côté veillée. Nous sommes les colporteurs qui viennent raconter des histoires, même si ce ne sont pas des histoires à endormir les enfants.

Des histoires aux allures de best-sellers. Comment...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >