Sa cinquième candidature avait été perçue comme l'humiliation de trop par des millions d'Algériens.
Algérie : le président Abdelaziz Bouteflika chassé du pouvoir par la rue, il y a un an

"En quittant mes fonctions, je ne puis achever mon parcours présidentiel sans vous adresser un ultime message afin de ne pas quitter la scène politique nationale sur une séparation qui me priverait de demander pardon à ceux, parmi les enfants de ma patrie, envers lesquels j'aurais, sans le vouloir, manqué à mon devoir (...)" Le président algérien Abdelaziz Bouteflika venait de démissionner. Dans sa lettre d'adieu (lire en intégralité), il demande pardon au peuple. Une page est tournée, le divorce consommé.

"Sans gloire"

Jamais un président algérien n'aura "régné" aussi longtemps. Mais Abdelaziz Bouteflika, qui a eu 83 ans le 2 mars 2020, restera comme le seul dirigeant de l'Algérie indépendante qui, agrippé au pouvoir malgré la maladie, en aura été chassé par la rue. "Il y a un an, il quittait le pouvoir sans gloire. Le jour où Bouteflika a capitulé", titre le quotidien francophone Liberté.

Plus de 35 années après son premier poste ministériel, Bouteflika accède triomphalement à la tête de l'Algérie en 1999 dans un pays déchiré par une guerre civile. Vingt ans après, il en est chassé sans égards par l'armée, pilier du régime, sous la...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !