La technologie d'Uber ne prenait pas en compte "l'éventualité de piétons traversant hors des clous."
Accident mortel d'Uber : le logiciel ne pouvait pas reconnaître un piéton hors des clous

La victime avait été détectée, près de 10 secondes avant le choc. La voiture autonome d'Uber impliquée dans un accident ayant coûté la vie à une femme en mars 2018 n'était pas programmée pour reconnaître les piétons traversant en dehors d'un passage clouté, a indiqué mardi 5 novembre le régulateur américain des transports NTSB.

Dans un rapport publié avant une audition visant à déterminer la cause probable de l'accident, le 19 novembre, l'organisme a affirmé que la technologie d'Uber "ne prenait pas en compte l'éventualité de piétons traversant hors des clous". Un rapport préliminaire de la NTSB avait déjà annoncé que le logiciel avait bien repéré, près de six secondes avant le choc, la femme de 49 ans qui marchait à côté de son vélo de nuit. Le nouveau document précise que "le système ne l'a jamais classée comme piétonne" mais comme un "objet".

Quand le logiciel a déterminé qu'une collision était imminente, environ une seconde et deux centièmes avant le choc, le freinage d'urgence n'a volontairement pas été déclenché car il aurait provoqué undétournement de la trajectoire du véhicule trop extrême. Seule une alerte sonore a été...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !