Un musée original dédié aux gueules de bois ("hangovers" en anglais), vient d'ouvrir ses portes dans la capitale croate. Petite visite guidée.
A Zagreb, un jeune Musée de la gueule de bois collectionne les récits de cuites carabinées

Il arrive aux fêtards de ne plus trop savoir ce qu'ils ont fait la nuit précédente. A Zagreb, un tout nouveau musée collectionne les histoires de gueule de bois et les reliques de soirées avinées pour aider les visiteurs à combler leurs trous noirs.

Ouvert le 1er décembre dans la capitale croate, le "premier musée de la gueule de bois du monde" selon ses concepteurs, n'évoque pour l'heure que le côté festif des nuits d'ivresse. Mais il montrera bientôt les dangers inhérents à la consommation excessive d'alcool.

Voir cette publication sur Instagram

"A hangover is just your body reminding you that you're an idiot." ...an idiot with a damn fine story! #hangoversmuseum #adventuzagrebu

Une publication partagée par(@hangoversmuseum) le 2 Déc. 2019 à 10 :07 PST

Souvenirs et reliques de 25 cuites mémorables

"Le musée parle de certaines nuits entre le moment où l'on sort de boîte et le moment où l'on se réveille", expose Rino Dubokovic, 24 ans, qui a ouvert l'endroit avec son amie Roberta Mikelic, 24 ans également. Il s'agit de "rassembler au même endroit les objets avec lesquels les gens se sont réveillés et les histoires qui vont avec, pour que certains...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !