Ces élus de différents partis politiques estiment que cela doit se faire dans le cadre du grand débat national.

Dans une tribune publiée mercredi 13 février par le journal Le Figaro, 85 députés de différentes familles politiques demandent le retour de la taxe carbone, dans une version "juste et lisible". Plutôt que d'abandonner l'outil de la fiscalité carbone, les députés veulent ainsi "continuer le débat entamé avec les citoyens dans le cadre du grand débat national".

Face au mouvement des "gilets jaunes", le gouvernement a suspendu il y a deux mois la hausse de la fiscalité sur les prix des carburants. Or, dans ce texte transpartisan, les parlementaires demandent à ne pas abandonner cette taxe carbone et à travailler à un nouveau contrat entre l'État et les citoyens. "Pour nous, la fiscalité carbone n’est pas un dogme, pas plus qu’un marqueur politique. C’est, parmi d'autres, un outil efficace pour faire évoluer les décisions d’investissement, favoriser les comportements vertueux, donner un avantage aux véhicules ou aux chaudières qui consomment peu ou pas d’énergies fossiles, et répondre à l’urgence climatique", précise la tribune.

Redistribuer les recettes

Publicité

Dans cette tribune, les signataires dessinent les contours de cette nouvelle fiscalité...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :