Retraites complémentaires : la revalorisation attendra novembre et sera inférieure à 4 %
Comme promis par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, les pensions de retraite de base augmenteront bien de 4 % cet été pour faire face à l'inflation. Mais les régimes complémentaires ne comptent pas de leur côté modifier leur planning. La revalorisation ne devrait donc intervenir qu'en novembre pour ces retraites représentant jusqu'à 60 % du montant de la pension d'un cadre supérieur. Attention : certaines caisses ont décidé de suivre l'effort… Mais ce n'est pas le cas de toutes.

C'est un soulagement pour de nombreux retraités français alors que l'inflation atteint des niveaux historiques depuis plusieurs semaines. Les pensions de base vont bien augmenter de 4 % en ce mois d'août avec effet rétroactif à juillet. Habituellement, la revalorisation des pensions n'a lieu qu'en janvier. Mais Emmanuel Macron avait promis une anticipation lors de sa campagne présidentielle.

Mais attention : la mesure ne devrait concerner que le régime de base. Les gestionnaires de l’Agirc-Arrco, le principal régime complémentaire, ne comptent pas modifier leur planning, indique en effet Le Parisien. La hausse ne devrait donc intervenir qu'au 1er novembre. Un coup dur pour de nombreux retraités puisque les retraites complémentaires représentent jusqu'à 60 % du montant de la pension d'un cadre supérieur.

D'autant que le coup de pouce devrait être moins généreux que celui de l'Etat. François Xavier-Selleret, directeur général de l’Agirc-Arrco, aurait évoqué lors d'une récente réunion une augmentation de moins de 3 %.

Pensions de base : une revalorisation finalement retardée ?

L'augmentation des retraites de base pourrait elle aussi être retardée.  Comme l'explique Capital, l'étude du projet de loi pouvoir d'achat à l'Assemblée nationale et ses amendements pourrait prendre plus de temps que prévu. Les discussions entre députés sont fixées entre le 18 et le 21 juillet prochain, avant l'envoi du texte au Sénat. En cas de désaccord sur le projet de loi, une commission mixte paritaire pourrait être créée pour statuer sur un compromis. Avant, enfin, un retour du texte dans l'Hémicycle. 

Toutes ces étapes pourraient donc retarder la revalorisation des pensions de base. La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) ne pourra peut-être pas prendre en compte le montant de la revalorisation dans ses systèmes avant le 9 août, prévient Capital. Mais ce coup de pouce aura normalement un effet rétroactif ce qui signifie concrètement que les individus concernés ne perdront pas d’argent, assurent Les Echos.

Pour les complémentaires, certaines caisses de retraite ont décidé de suivre l’effort de l'Etat, mais pas toutes. Voici à quoi vous attendre en fonction de votre régime complémentaire.

Lancer le diaporama

1 - La caisse des notaires

1/5
1 - La caisse des notaires

La caisse des notaires, informe MoneyVox sur son site, a fait savoir qu’elle suivrait l’exemple donné par le gouvernement. Les anciens notaires à la retraite bénéficieront donc, à priori, d’une revalorisation de leur pension complémentaire. Les modalités exactes n’ont pas encore été fixées.

2 - L’Ircantec et le RAFP

2/5
2 - L’Ircantec et le RAFP

Les fonctionnaires, qui dépendent du régime de retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) ne bénéficieront pas d’une revalorisation de leur pension de retraite complémentaire  à priori. Il en va de même pour les contractuels de la fonction publique, qui dépendent de l’Ircantec.

3 - La Carmf et les caisses de retraites des pharmaciens et des dentistes

3/5
3 - La Carmf et les caisses de retraites des pharmaciens et des dentistes

La caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) a précisé être en impossibilité pratique d’augmenter les charges sans augmenter les cotisations. Il en va de même pour la caisse des pharmaciens, celle des dentistes et celle des sages-femmes.

4 - L’Agirc-Arrco

4/5
4 - L’Agirc-Arrco

L’Agirc-Arrco, la caisse de retraite complémentaire des salariés du privé, a annoncé qu'aucune revalorisation n’est prévue pour cet été.

Voir la suite du diaporama

5 - Quid des avocats…?

5/5
5 - Quid des avocats…?

Le cas des avocats est un peu particulier : ils n’auront à priori pas droit à la revalorisation de leur retraite complémentaire… Mais devront aussi composer sans le bonus de 4% annoncé pour la retraite de base. Ils dépendent, en effet, de leur propre régime…