Retraite : voici les nouveaux montants nécessaires au départIllustration
Le départ à la retraite est conditionné par plusieurs éléments, dont le montant des revenus annuels. Voici les nouveaux montants nécessaires au départ.
Sommaire

La préparation de son départ à la retraite peut être une période de vie stressante, remplie d’incertitudes et de démarches administratives épuisantes. En effet, la possibilité de prendre congé de son emploi est associée à différentes conditions, qu’il convient d’observer et de connaître. Avec la récente réforme des retraites, ces règles ont évolué.

A cela s'ajoutent d’autres éléments plus méconnus ont également vécu des mutations ces dernières semaines, notamment le montant de revenus annuels minimum. Celui-ci est, dès lors, indispensable pour pouvoir valider un trimestre. Voici les nouveaux montants nécessaires au départ.

Retraite : des conditions de départ modifiées

L’année passée, les Français ont été bousculés par un gouvernement déterminé à établir une refonte complète du système des retraites. Sous l’effet de la réforme, l’âge légal de départ a ainsi été reculé à 64 ans tandis que 43 annuités sont désormais nécessaires pour pouvoir prendre sa retraite. Il demeure ainsi important de vérifier quels sont vos acquis en ce qui concerne les trimestres afin de pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein. Vous devez, dans ce contexte, être attentifs aux périodes de travail cotisées, mais aussi aux périodes de travail à l’étranger et aux interruptions de travail pour maladie, maternité ou encore accident du travail.

N’oubliez pas de consulter votre Relevé de Situation Individuelle (RIS), qui récapitule l’ensemble de vos droits dans tous les régimes de retraite. Il vous est adressé par courrier tous les 5 ans à partir de 35 ans : si vous constatez une erreur et des informations incomplètes, il est important de réclamer les corrections à votre caisse de retraite pour éviter d’être pénalisé sur votre pension de retraite. Dans le cas où il vous manque des trimestres, il est également possible de planifier votre départ à une date intéressante, par exemple jusqu’à la fin d’un trimestre civil l’année de votre départ à la retraite.

Retraite : les nouveaux montants nécessaires au départ

Un autre élément est à noter pour pouvoir partir à la retraite sereinement : le montant de revenus exigé pour annoncer son départ. Ainsi, il s’agit d’un outil essentiel, qui permet de définir si vous êtes en droit de partir. Depuis le 1er janvier 2024, il a connu été relevé par rapport au seuil de 2023.

Comme le rapportent nos confrères et consoeurs d’Econostrum, le montant net imposé pour valider les quatre trimestres de l’année est de 5 270 euros, soit 6 990 euros bruts. Il représente un revenu mensuel de 439 euros, ce qui signifie que les travailleurs devront gagner, en moyenne, 15 euros supplémentaires par mois, soit 180 euros par année.

Retraite : d’autres bonnes nouvelles pour 2024

Parallèlement à cette hausse du montant minimal obligatoire pour valider les trimestres, les nouveaux retraités, soit ceux qui quitteront le monde du travail en 2024, pourront voir leur pension de retraite être revalorisée de 5,3%. Cette décision a été prise sous l’effet de l’inflation actuelle.

Toujours dans une volonté d’augmenter le niveau de vie des seniors, le plafond de la Sécurité sociale (PASS) a été augmenté de 5,4%. Cette hausse permet au montant maximal de la pension retraite d’augmenter de 1 833 euros en 2023 à 1 932 euros brut en 2024. Les retraités de l’Agirc-Arrco verront, de surcroît, la suppression du malus et pourront profiter pleinement de leur pension de retraite.