Vous l'ignorez peut-être, mais vous avez probablement perdu beaucoup d'argent. En cause ? Une récente mesure mise en place par l'Agirc-Arrco. Explications.
Retraite : l'autre dispositif qui vous a coûté cherIstock

Vous n’ignorez sans doute pas que la pension d’un retraité sur six fait l’objet d’une erreur. C’est une situation grave, en cela qu’elle contribue à appauvrir des retraités d’ores et déjà en voie de précarisation. Pour autant, c’est loin d’être la seule raison pour laquelle ces derniers perdent de l’argent. Récemment encore, indique Capital, de nombreux assurés ont dû faire face à la baisse de leurs revenus potentiels du fait d’une mesure prise par l’Agirc-Arrco en 2019. Ses premiers effets se font enfin ressentir, comme l’expose le rapport annuel publié ce jeudi 20 mai 2021 par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

A certains égards, il est sans doute possible de parler - là aussi - d’une erreur. Toutefois, celle-ci serait bien davantage du fait des assurés qui n’auraient éventuellement pas pris en compte la réalité de l’impact d’un dispositif tel que celui dont nous parlons. D’autres, peut-être, ne se sont simplement pas renseignés sur la question… et en payent désormais le prix. En cause ? Le “coefficient de solidarité”. Il s’agit d’un dispositif pensé pour pousser les uns et les autres à travailler plus longtemps ; pour peu qu’ils aient exercé dans le privé.  

Retraite : en quoi consiste le coefficient de solidarité ?

Le coefficient de solidarité, rappellent nos confrères, correspond fondamentalement à un système de bonus/malus. Il concerne un nombre conséquent de retraités, puisque tous les anciens travailleurs issus des rangs du privé y seront à termes confrontés. Dans l’immédiat, cependant, 370 000 assurés ont dû y faire face. Il s’agit bien évidemment de celles et ceux qui ont pris leur retraite à l’âge du taux plein plutôt qu’en la retardant d’un an. Ils ont donc écopé d’une minoration du montant de leur pension… Sauf cas particuliers. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.