En plus de la période d'incertitude que nous vivons, le Conseil d'orientation des retraites (Cor) s'interroge sur l'impact de la démographie pour notre régime de retraite. Deux données font craindre le pire.
Pension de retraite : ce changement qui va vous coûter cherIllustrationIstock

Les indicateurs démographiques ne présagent rien de bon pour les futurs retraités. Alors que l’épidémie de Covid-19 bouleverse déjà notre quotidien et que de nombreux actifs s’inquiètent sur les effets de la crise sur leur future retraite, le Conseil d’orientation des retraites (Cor) n’est pas messager de bonnes nouvelles. Dans ses travaux préparatoires au rapport annuel sur l’évolution et les perspectives des retraites en France publiés le 15 avril, il propose de modifier les données comptabilisées en matière d’espérance de vie et de taux de fécondité, en vue de réaliser ses projections, qui doivent être présentées en juin prochain."Les évolutions récentes de la démographie française conduisent à proposer aux membres du Cor de retenir les hypothèses basses de fécondité et d’espérance de vie pour les projections du rapport annuel de juin 2021, et non plus les hypothèses centrales retenues jusqu’ici", peut-on lire dans le document.

Même si la pandémie a entraîné un surcroît de mortalité et une diminution de la natalité, ces phénomènes sont considérés comme exceptionnels et non pas encore été entièrement évalués. Le choix du Cor s’établit plutôt sur une tendance de fond, rapporte Capital.

Retraite : l’espérance de vie progresse moins vite que prévu

Durant la période 2013-2019, l’espérance de vie a évolué moins vite qu’estimée. Quant au taux de fécondité, il diminue continuellement depuis 2015. Ainsi, si le Cor utilisait jusqu’ici l’hypothèse centrale de l’Insee d’un taux de fécondité de 1,95 à partir de 2016, il envisage à présent de se baser sur l’hypothèse basse d’un taux de fécondité de 1,80 à partir de 2020.

Concernant l’espérance de vie à la naissance, le Cor retient à présent l’hypothèse basse de 90 ans en 2070 pour les femmes (au lieu de 93 ans) et 87,1 ans pour les hommes (au lieu de 90,1 ans).

Quelles sont les conséquences de ces changements de paramètres sur les retraites ?

Vidéo : Départ à la retraite : les règles à bien respecter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.