Ecouter l'article :

Dans certains cas, la caisse d'allocation familiale ferme les accès des nouveaux retraités à l'AAH. Si cela vous arrive, il faut agir.
Retraite : ce que vous devez faire si l’on vous coupe votre droit au complément de ressources (AAH)Istock

C'est malheureusement le sort d'un certain nombre de retraités français. Une fois leurs droits liquidés, il arrive que les assurés sociaux qui bénéficiaient de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) n'y aient plus accès, indique le site spécialisé Faire-Face. Non pas sur la moindre base légale, mais simplement parce que la Caisse d'allocation familiale (Caf) a décidé de ne plus la verser.

Or, insistent nos confrères, c'est illégal. Il n'y a plus de doute à ce sujet depuis septembre 2019, date à laquelle la Cour de cassation a rendu un arrêt on ne peut plus clair en ce sens.

Une analyse partagée par la cour d'appel d'Aix-en-Provence, qui vient de condamner la Caisse d'allocations familiales à payer la totalité des sommes qu'elle aurait initialement dû verser à la plaignante.

AAH & retraite : ce qu'il faut faire si la Caf coupe les vannes

Pour autant, ce seul jugement ne garantit pas que la Caisse d'allocations familiales ne récidivera jamais. Si vous percevez l'allocation aux adultes handicapés - ou que vous auriez dû la percevoir ces dernières années - et que vous vous apprêtez à partir à la retraite, il vaut mieux être vigilant.

En cas de problème avec la Caf, il est possible de réclamer vos droits au complément. APF France Handicap, une association, a d'ailleurs fourni un courrier-type à adresser aux services de la Caisse d'allocations familiales. Pensez aussi à joindre à votre pli les décisions de justice précédemment évoquées.

Enfin, si vous n'avez toujours pas obtenu satisfaction, il est toujours possible d'alerter le Défenseur des droits, poursuit Faire-Face.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.